ÉGLISE SAINT-PIERRE D’USSEAU

 

Le tableau de l’église d’Usseau

 

D’où peut bien provenir le tableau qui a longtemps occupé le fond du chœur de l’église d’Usseau ?

Le tableau représente un épisode des actes des Apôtres: l’histoire d’Ananias et Saphira , ( Actes 5, 1-10).

Le couple veut se conformer au vécu de leur communauté chrétienne qui pratique le partage des biens, ainsi, le produit de la vente d’un bien est remis à celle-ci pour le profit de tous. Cependant, eux en gardent une partie en secret. Pierre leur dit qu’ils n’ont pas seulement trompé leur communauté, ils ont d’abord trompé Dieu. Les époux meurent foudroyés l’un après l’autre.  

Nous n’avons jusqu’à présent trouvé aucun document à la mairie, aux archives départementales, au diocèse, susceptible de permettre de dater le tableau ,d’en connaître l’auteur ou le donateur.

La Fabrique* de l’église n’a jamais été suffisamment argentée pour offrir à la communauté des croyants une telle œuvre.

L’observation du tableau par le Musée d’Agesci a conduit à donner une époque pour cette peinture : fin du 19è siècle.  

Nous avons peut-être une hypothèse à formuler à propos du donateur :  

Après le décès d’Eléonore d’Olbreuse  (1722), et de sa fille Sophie Dorothée (1726),  ses deux petits-enfants :  Sophie reine de Prusse et Georges II roi d’Angleterre sont héritiers du château d’Olbreuse … qui ne présente aucun intérêt pour eux.  

Nous sommes en 1729. Les héritiers décident de se séparer du château et des propriétés attenantes au profit d’un cousin : Alexandre Prévost de Gagemont.. ( celui-là même dont la dalle funéraire perpétue le souvenir dans l’église).

Les Gagemont sont catholiques, alors que les d’Olbreuse étaient protestants.  

Le château restera dans la famille des Gagemont jusqu’à la mort du dernier de la famille :  Madame de Nossay.

Madame de Nossay a perdu ses filles très tôt, elle a décidé en 1869 que le château doit revenir aux Desmier d’Olbreuse et entend « consacrer les débris de sa fortune aux bonnes œuvres de l’église, … et faire réparer la chapelle contigüe au cimetière pour y placer les restes de ses filles »

L’église a besoin de sérieuses remises en état : piliers, murs, plafond du chœur ….

Il se pourrait alors que ce soit elle qui ait fait don du tableau à l’église …  

Il y eut la guerre de 1870, Madame de Nossay décède en 1871 :

la chapelle Nord de l’église ne sera pas réparée, ses filles continueront de reposer dans le cimetière attenant à l’église.

 La chapelle Nord sera rasée en 1924, car dangereuse.  

Pourquoi aurait-elle fait don de ce tableau et surtout choisi son sujet ?  

Pour démontrer la sincérité de sa décision, pour appliquer la notion de partage en toute loyauté, en toute intégrité, ainsi que le démontrent les actes des Apôtres. N’ayant plus de descendance directe, elle n’avait aucune raison de sauvegarder ce qui lui restait de fortune pour elle-même, elle pouvait donc décider de tout remettre à l’église qui assurerait l’utilisation de cette manne au profit de la communauté tout en permettant à ses filles de reposer dans le saint lieu.  

En même temps, nous retrouverions là la même sincérité, la même intégrité qui a fait renoncer Eléonore d’Olbreuse à la proposition du roi de France, à un moment des plus douloureux de sa vie : la possibilité de rentrer en France avec sa fille Sophie-Dorothée à condition de renoncer à la « religion prétendument réformée », la même sincérité qui l’a déterminée à être enterrée dans les mêmes conditions que ses coreligionnaires de France : de nuit, sans apparat ni cérémonie, dans un cercueil d’une extrême simplicité.  

*La Fabrique désigne les membres des paroissiens qui gèrent les finances locales de l’église.  

Asst’Uss, le 20 février 2018



Répondre

cartes postales du morbihan |
Thierry BARRANCO |
lelampiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | un petit bout de toile
| Enseigner l'Histoire et la ...
| histgeo4emelaprovidence